Publication de ‘Mi Vida – Mon Combat’ de Soiyarta Attoumani

MI VIDA est l’histoire d’une petite fille, Soiyarta qui a grandi sur l’île d’Anjouan au cœur de l’archipel des Comores. Une enfance heureuse dans son village, entourée de toute sa famille et une vie rythmée par des traditions et rites ancestraux. Scolarisée jusqu’en CP2, sa vie et celle de sa famille sont brutalement bouleversées par une maladie qui la conduit à Mayotte pour y être suivie médicalement. Soiyarta, toujours souriante grâce à la force de son enfance et au soutien de ses parents, entame alors son plus grand combat.  Avancer, se battre pour vivre comme une jeune fille de son âge. Aujourd’hui c’est en chaise roulante qu’elle sillonne l’île de Mayotte avec son papa. Par son récit d’une force contagieuse, elle nous pousse à réfléchir sur les maux de nos vies.

Publié en 2022 dans le cadre du projet Migration Positive par l’Observatoire de la Migration de Mineurs du laboratoire Migrinter (UMR 7301- CNRS- Université de Poitiers) avec le soutien financier du programme CPER INSECT piloté par la MSHS de Poitiers, Mi Vida- Mon Combat est le première livre de l’auteure comorienne, Soiyarta Attoumani.

Mi Vida est disponible en téléchargement sur le lien suivant : http://o-m-m.org/wp-content/uploads/2022/12/Mi-vida-version-impression-def.pdf

Une vidéo de présentation du parcours de Soiyarta et de son livre est disponible sur notre chaïne Youtube Migration Positive : https://youtu.be/5dNDK_Mc7oc

CÓMIC “MIGRACIÓN POSITIVA”

En colaboración con el dibujante Maxime Jeune, este libro presenta los principales resultados del proyecto Migración Positiva para el periodo 2020-2021. El libro presenta el origen de nuestras cuestiones, nuestra forma de explorarlas a través de una metodología participativa en contacto y con la implicación de los jóvenes migrantes, los encuentros que ha generado este proyecto y un primer análisis sobre los aspectos positivos de la experiencia migratoria en diferentes territorios. 
El texto escrito por Louis Fernier y Daniel Senovilla está ilustrado con los dibujos y diálogos de Maxime Jeune, que ha re-interpretado con humor y precisión las realidades que pudimos encontrar durante nuestro trabajo de campo.
Con el objetivo de dirigirse a un público amplio y variado, incluyendo académicos y profesionales interesados en temas migratorios, el libro “Migración Positiva” pretende también sensibilizar al público en general ofreciendo una imagen diferente – lejos de los conflictos, las controversias y las realidades sesgadas – de las aportaciones positivas de la presencia de personas migrantes en nuestras sociedades.  
El libro puede descargarse en el siguiente enlace: http://o-m-m.org/wp-content/uploads/2022/10/BD-Mig-Pos-pour-impression-ES.pdf

“POSITIVE MIGRATION” COMIC

In collaboration with the cartoonist Maxime Jeune, this book presents the main results of the Positive Migration project for the period 2020-2021. You will discover the genesis of our questions, our way of exploring them through a participative methodology with the involvement of young migrants, the rich encounters that this project generated, and a first analysis on the positive sides of the migratory experience on different territories. 

The text was written by Louis Fernier and Daniel Senovilla and illustrated by the drawings and dialogues of Maxime Jeune, who reinterprets with humour and accuracy the realities we encountered in the field.  

With the aim of addressing to a wide and varied public, including academics and professionals interested in migration issues, the book “Migration Positive” also seeks to raise awareness among the general public by offering a different image – far from the conflicts, controversies and biased realities – of the positive contributions of the presence of migrants in our societies.  

The book can be downloaded from the following link: http://o-m-m.org/wp-content/uploads/2022/10/BD-Mig-Pos-pour-impression-EN.pdf

Son ‘Y a du bon, y a du mauvais’

Nous avons le plaisir de vous partager le lien pour télécharger le son ‘Y a du bon, y a du mauvais’, produit dans le cadre du projet MEM, Messages sur l’Expérience Migratoire, une collaboration entre Migrinter-OMM, la Maison des Trois Quartiers- pôle REMIV et Dennis Kamerun, coordinateur de l’association Across the World basée à Adbijan. Le projet a été aussi soutenu par le programme CPER INSECT porté par la Maison de Sciences de l’Homme et de la Société de Poitiers.

http://o-m-m.org/wp-content/uploads/2022/09/Y-a-du-bon-y-a-du-mauvais-1.mp3


Le texte est issu d’une série d’ateliers d’écriture organisés auprès de jeunes migrants à Poitiers par Syriane Guérineau et Berenger Guei, étudiants du Master Migrations Internationales de l’Université de Poitiers (merci à eux pour leur implication!). D’autres jeunes migrants de notre réseau basés sur d’autres territoires ont contribué aussi avec différentes paroles et idées à ce projet collectif.


La mise en musique du texte, avec quelques adaptations, a été réalisé par l’association Young Revolution 86, crée aussi par un groupe de jeunes migrants basés à Poitiers. 

Les voix principales sont de Joseph Mangangu (chant) et Noir Coeur (slam). Les voix secondaires sont de Syriane Guérineau et Lucia Senovilla–Lesrel

La conception, édition et mastering ont été assurés par Alpha.

Un clip sera produit prochainement. Dans l’attente, très bonne écoute à vous !

Y A DU BON, Y A DU MAUVAIS

Production musicale : Alpha Records- Young Revolution 86

Chant : Joseph Mangungu

Slam : Noir Cœur

Chores- Syriane Guerineau et Lucia Senovilla—Lesrel

Projet MEM- Messages sur l’Expérience Migratoire

Projet coordonné par l’Observatoire de la Migration de Mineurs (UMR Migrinter)

en collaboration avec la Maison des Trois Quartiers de Poitiers (Pôle REMIV)

et Dennis Kamerun – Association Across the World (Abidjan)

Sur le bruit des balles tu es parti de ton pays

Sur le coup de la famine, ta famille tu l’as quitté

Avec un avenir sombre et incertain chez toi, personne ne veut rester

Dans un pays dictatorial où il n’y a aucune opportunité

Parfois les seules solutions sont de fuir

Ou encore rester et subir

Ou bien risquer et survivre

Même si je ne l’encourage pas,

Je sais qu’il est très difficile de faire ce choix

De risquer sa vie en prenant cette voie

De partir en laissant ceux que l’on aime sans voix

Toute la famille compte sur toi, mais personne n’est sûre de ton arrivée

D’une vie meilleure que tu as toujours rêvé

Je te parle, tu ne m’écoutes pas

Je raconte mais tu ne me crois pas

Tu veux croire en ma réussite

Mais regarde au-delà du mythe

Y a du bon, Y a du mauvais

Mauvais

C’est toujours mieux de rester positif chez nous

Travailler dur pour avoir plus de pain sur la table

Malgré les conditions parfois insupportables

Au lieu de parcourir des milliers de kilomètres

Entre souffrance et peine

Entre regret et désespoir

Il vaut mieux rester chez soi et se battre

Car la vie c’est la patiente

En Afrique comme en Europe

A ceux qui sont encore en Afrique et rêvent de prendre le désert

Ou encore la Méditerranée pour joindre l’Europe

Sachez que c’est un parcours très risqué

C’est un chemin terrifiant et horrible

Ceci n’est pas pour vous décourager

Plutôt un conseil de frère pour vous sensibiliser

Je ne veux pas que vous vous retrouviez dans la même situation que moi

Ou encore celle de beaucoup d’autres frères migrants

A ceux qui veulent venir pour des études ou encore des vacances

C’est bien de penser à retourner

Car notre continent a besoin de ses enfants

Pour son évolution et son développement

Je te parle, tu ne m’écoutes pas

Je raconte mais tu ne me crois pas

Tu veux croire en ma réussite

Mais regarde au-delà du mythe

Y a du bon, Y a du mauvais

Mauvais

Oui Joseph, y a du bon et du mauvais

Si tu savais, ici j’ai passé des nuits dans la rue à dormir sur le pavé

Tout comme moi beaucoup sont victimes du racisme et de discrimination

Vivre sans réelle destination, sans-papiers ta vie est toujours en dégradation

Eviter la police pour être loin des expulsions

Bien qu’il y ait des associations qui aident

Mais pour tes attentes leur aide n’aide pas suffisamment

On veut tous réussir

Malheureusement chacun vit individuellement

Tu rencontreras des personnes sociables, gentilles et aimables

Mais aussi des personnes dont de ta situation elles seront insensibles

Sache que pour que ta vie change

Tu resteras le seul responsable

Je te parle, tu ne m’écoutes pas

Je raconte mais tu ne me crois pas

Tu veux croire en ma réussite

Mais regarde au-delà du mythe

Y a du bon, Y a du mauvais

Mauvais

Alpha Records- Migrinter-OMM, 2022

(*) Les paroles de cette chanson sont issues des plusieurs ateliers d’écriture organisés auprès de jeunes migrants à Poitiers en 2022 par Syriane Guérineau, Berenger Guei et Daniel Senovilla. Le texte a été ensuite adapté par l’association Alpha Records afin de la production musicale.

Les paroles représentent donc les voix et opinions des jeunes migrants qui ont souhaité librement participer à ce projet. Les porteurs du projet ne se positionnent pas sur les messages et contenus transmis dans ce texte.

Programme JdE Migration Positive, Poitiers 13-14 mai 2022

Journées d’études « Le rôle des réseaux d’hospitalité et de solidarité dans la (re)construction d’une vie ordinaire en France »

Ci dessous le lien du téléchargement du programme définitif des Journées intitulées « Le rôle des réseaux d’hospitalité et solidarité dans la (re)construction d’une vie ordinaire en France » 

http://o-m-m.org/wp-content/uploads/2022/05/Programme-JE-Migration-Positive-13-14-mai-2022.pdf

Ces deux Journées qui auront lieu à Poitiers les 13-14 mai prochains clôturent le projet Migration Positive que nous menons depuis septembre 2020.

L’entrée est libre les deux jours dans la limite des places disponibles (environ 150 par jour). Vous pouvez vous inscrire sur le lien suivant: Formulaire d’Inscription

Vendredi 13 mai la journée aura lieu à la MSHS de Poitiers: Localisation

Samedi 14 mai la journée aura lieu à la Maison des Trois Quartiers de Poitiers: Localisation Un concert solidaire aura lieu à la Maison des Trois Quartiers vendredi 13 mai à 20h30. Affiche et tarif (contribution aux projets de soutien aux jeunes migrants au niveau local) à venir.  

Samedi 14, vous avez la possibilité de réserver votre déjeuner au restaurant associatif du Toit du Monde. Pour réserver et régler à l’avance (souhaité), merci de contacter le TdM au 05 49 41 13 40 ou accueil@toitdumonde-csc86.org

N’hésitez pas à diffuser le programme et ces informations dans vos réseaux.

Au plaisir de peut-être vous voir à Poitiers au mois de mai !

JMM nº 6 – 2021

Coordonné par Lydie Déaux et Benjamin Naintré

SOMMAIRE

ÉDITORIAL – LES ESPACES D’APPRENTISSAGE ET DE FORMATION DES JEUNESSES EN MIGRATION – Lydie Déaux et Benjamin Naintré
Dossier –  Espaces d’Apprentissage et de formation des jeunesses en migration – Partie 1

Scolarisation de première intention : contribuer à un dispositif intégré d’inclusion sociale des MNA – Guillaume Coron

Dossier –  Espaces d’Apprentissage et de formation des jeunesses en migration – Partie 2

Facing the education obstacles in the Northern Parisian suburbs. The case of  the allophone Syrian Dome children in Saint-Denis  Yahya Al- Abdullah

BD- La drôle de rentrée de Nour  – Vincent Croguennec

 Le Je(u) en mouvement: la médiation théâtrale favorisant la résilience – Yagmur Gökduman, Julia De Freitas Girardi, Juliette Adjinacou Ménil, Laetitia Cathary, Filipe Soto Galindo, Gesine Sturm

 

 

 

Paroles de Jeunes

FIN de l’entretien avec Catalin

Colloque “Accueillir les MNA en Seine-Saint-Denis”

Dans le cadre du projet de recherche-action MINA 93, porté par l’Institut Convergences Migrations et le Conseil Départemental de la Seine-Saint-Denis, un colloque de deux jours est organisé les 9-10 décembre prochains. Ce colloque permettra de faire un retour sur les premiers résultats de cette recherche et de proposer un retour d’expérience sur la collaboration entre recherche et institution visant à l’amélioration des conditions d’accueil des jeunes isolés étrangers. 
Vous trouverez le programme ci-dessous ainsi qu’un lien vous permettant également de vous inscrire à ces deux journées. Le colloque est en format hybride, présentiel et distanciel.

Inscriptions: https://gestion-en-ligne.cg93.fr/surveyserver/s/cg93/InscriptionscolloqueMINA93/questionnaire.htm

Podcast 9- Rencontre avec CAJMA 22- Collectif solidaire à Saint-Brieuc

Dans cet épisode, nous allons dans les Côtes d’Armor, en Bretagne. Dans la ville de Langueux, tout près de Saint-Brieuc, nous avons rencontré des personnes bénévoles engagées auprès de l’association CAJMA 22 (Collectif d’aide aux Jeunes Migrants et de leur Accueillants). Né à la fin de l’année 2016, le collectif revient aujourd’hui sur son histoire, ses engagements, et souhaite faire passer des messages.

Atelier d’expression artistique, Saint-Brieuc, 25 juin 2021

D’après une idée de Béatrice Hernandez Naoun, éducatrice spécialisée

Présentation

Suite au beau résultat de notre premier atelier de peinture et écriture à Grenoble début juin, nous avons proposé de répéter l’expérience à Saint-Brieuc quelques semaines après.

Organisé en collaboration avec CAJMA 22 lors de sessions de soutien scolaire auprès de mineurs et jeunes migrants, une première session servira à nous présenter et s’accorder avec les jeunes sur l’activité et les questions et thèmes sur lesquels ils souhaitaient s’exprimer.

L’atelier a eu lieu le vendredi 25 juin. Les jeunes ont décidé collectivement de dessiner et peindre une carte multicolore de l’Afrique et ensuite, avec le soutien des bénévoles de CAJMA, ils et elles se sont engagés dans une session d’écriture autour des deux questions qu’ils et elles mêmes avaient choisies:

  • Quel est le meilleur souvenir de ma vie à Saint-Brieuc ?
  • Quel est mon rêve ou mon projet pour l’avenir ?

Le résultat final a été exposé dans leur salle de cours et la plupart des jeunes se sont pris en photo avec leur réalisation et nous ont exprimé leur satisfaction pour ce moment de partage passé ensemble.

Retranscription des textes

« Mon rêve est de devenir chauffeur de bus mais comme je ne peux pas maintenant, je veux travailler avec des personnes âgées. Mais en attendant je suis heureuse avec CAJMA »

« Lors de la fête de Ramadan quand je suis allé à la mosquée, j’ai vu un ami d’enfance. Lui il était ici il y a longtemps, il a eu sa carte de séjour. Il travaille et il a tout ce dont il a besoin. Il a vraiment changé, j’étais très jaloux de lui. Il m’invité ce jour-là et a égorgé un gros mouton. Ce jour-là, il était très content et on a beaucoup dansé et mangé car on avait fait un barbecue. Ça a été le jour le plus heureux de ma vie à Saint-Brieuc. J’aimerais devenir comme lui, je rêverais avoir mon propre appartement »

« Bonjour, moi, mon projet : je veux être plombier à Saint-Brieuc, et être basketteur pour avoir l’argent pour aider ma famille, trouver un appartement. Je veux aussi me faire des bons amis en France. Etre mineur en France est parfois compliqué, je souhaite aider ceux qui sont dans cette même situation plutôt difficile. J’aime la France »

« Mon beau souvenir à Saint-Brieuc est la rencontre avec CAJMA, après avoir été abandonné dans la rue par le Conseil Départemental. La CAJMA m’a hébergé, scolarisé (elle s’est occupé de moi). Mon projet est d’avoir un diplôme professionnel, d’être régularisé et de travailler »

« Mon projet – avenir : j’aimerais étudier en français jusqu’à obtenir mon bac en France. Mon rêve est de devenir un grand architecte pour pouvoir gérer mes problèmes personnels et vivre au mieux. C’est un grand souvenir pour moi d’avoir eu la chance de vivre en France dans la famille qui attire mon attention. J’étais surpris d’être dans une famille française qui puisse accueillir un africain et vivre avec lui sans être déçue. C’est pour cela que c’est un grand souvenir pour moi »

« Mon rêve : J’aimerais être un grand footballeur qui un jour viendra pour aider les orphelins. J’aimerais visiter le Canada, le Mexique et le Portugal. J’aimerais être un chauffeur de bus parce que j’aime bien ça à Saint-Brieuc. En juin 2019 à Saint-Brieuc, la personne que j’ai rencontrée m’a rendu à l’aise en m’amenant dans un endroit pour demander l’asile. J’étais perdu. Je ne connaissais personne. Il s’appelle Samba. Il était gentil. Quand j’étais au Danemark je faisais un match, c’était une demi-finale d’un tournoi pour migrants, ça m’a rendu heureux »

« Mon rêve plus tard, je souhaite devenir joueur de football. Le football a toujours eu une place importante dans ma vie, cela me permettait d’être connu, d’avoir une vie confortable. Je suis heureux d’avoir rencontré des gens à CAJMA 22 »

« La neige : Un visiteur est venu avec sa robe blanche et a couvert le sol pour lui donner la beauté. Tout comme la mariée qui porte la robe de mariage est la neige. Il y a ceux qui se réjouissent de son arrivée et leur donne le plus grand cadeau tels que le bonheur et la joie. Il y a le plaisir pour ceux qui ne l’ont jamais vu auparavant ou il y a longtemps. Et il y a ceux qui ne l’aiment pas. Je pense que les gens de Bretagne sont surtout satisfaits car cette région a très peu de neige. Les gens sortent donc dans la neige comme des enfants et ils jouent et font de bonhommes de neige. Les adultes accompagnent leurs enfants et prennent des photos. J’ai aussi pris beaucoup des photos »